Quand un simple coup de pouce suffit à relancer une belle mécanique : l’exemple de Bastien et de son site « Je n’ai Jamais »

«Si tu ne fais pas ton projet à fond, abandonne-le.» [Précepte premier de la doctrine Chaintreuiliste]

wet_roller_coaster

(crédit image)

Le 22 mai dernier, aux alentours de minuit, nous mettions en ligne notre site «Je nʼai jamais».

Résultat de plusieurs mois dʼefforts, nous étions fiers. Premier jour : 100 visites. Deuxième jour : 200. Troisième jour : 300. Nous avions sous les yeux le résultat de notre campagne de communication, dont jʼavais la charge.

Mais depuis cette date, nous nʼavons dépassé que 3 fois la barre des 50 visites par jour… Le compteur journalier reste désespérément bas…

jnj_02

A la base, le projet avait été créé avec comme finalité dʼêtre pour nous un «bac à sable». Il était destiné à être le théâtre de tous nos tests et fantaisies, dans lʼespoir dʼun jour pouvoir apprendre de nos erreurs et lancer un vrai projet.

Personnellement, une fois le site en ligne, jʼai eu lʼimpression que le plus dur était fait. Jʼai donc ralenti le rythme et jʼai attendu que le site décolle. Ça nʼest jamais arrivé…

[La suite sur le blog de Jean-Noël Chaintreuil !]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *