My Major Company : Un bel exemple de business model innovant

My Major Company http://www.mymajorcompany.com/

Je viens de découvrir que My Major Company avait produit Grégoire et Joyce Jonathan ! Je voulais donc vous faire partager mon enthousiasme. C’est la preuve que les business models innovants peuvent fonctionner. Bon il y a sûrement d’autres exemples dans la nature, mais je ne me suis pas encore vraiment penché sur le sujet !

Pour ceux qui ne connaissent pas le principe, c’est simple. Les internautes investissent dans des artistes. Ensuite My Major Company assure la production des artistes ayant le plus de succès. Ceux-ci touchent 20% des recettes, ce qui est énorme pour les jeunes artistes (d’après leur site). Les internautes ayant misés touchent un retour sur investissement. Apparemment, dans le cas de Grégoire, ceux-ci vont toucher jusqu’à 12 fois leur mise.

Je suis actuellement en train de réfléchir à un business model innovant pour « Je n’ai jamais » et je viens de commander un livre qui s’annonce excellent : « Business Model Generation: A Handbook for Visionaries, Game Changers, and Challengers ». Je vous tiendrai au courant de mes découvertes !

En savoir plus En savoir plus Source Source Illustration Illustration

5 réponses à “My Major Company : Un bel exemple de business model innovant”

  1. Loic dit :

    Oui mais attention avec MMC. Certes c’est un bon concept, certes c’est les internautes qui alignent le pognon pour produire les artistes. Mais il ne faut pas oublier qu’il y a le fils à Goldman dans le trio de tête. Or, quand tu vas voir une radio ou des salles de concerts, t’as pas le même poids directement. Et si Gregoire et Joyce ont pu exploser c’est aussi et surtout parce que le carnet d’adresse était déjà bien rempli.

    Sinon y’en a plein des artistes qui ont énormément de talents, il suffit d’aller dans n’importe quelle école de chant régionale et t’en verra des personnes qui n’attendent qu’une chose c’est d’être produit. Le problème c’est que de l’autre coté ça sera pas évident de faire du biz avec.

    Pour info, je suis producteur de Joyce.

  2. Siebmanb dit :

    Oui en effet. Je ne m’intéressais ici qu’au caractère innovant du business model. C’est sûr qu’il est critiquable, et que n’importe qui ne peut pas s’y lancer.
    Tu es producteur de Joyce via MMC ?

  3. Siebmanb dit :

    Tu as déjà eu un retour sur investissement ?

  4. Loic dit :

    Pas encore, c’est bilan tous les six mois je crois et le point neutre a été calculé vers les 30000 albums vendu, après on pourra commencer à rentabiliser.

  5. Martin dit :

    ça me rappelle
    http://techbaguette.com/2010/05/20/attack-of-the-mymajor-clones-a-french-malady/

    Je suis plus sceptique que toi sur l’innovation par le business-model… Comme l’innovation organisationnelle, c’est sympa mais c’est pas ça que les gens achètent!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *