La brute et le planificateur face à la création d’entreprise

Clem's Web http://theclemsweb.free.fr/

Je reprend ici les termes d’un autre blogueur, Guihlem Bertholet sur son blog Vive la création d’entreprise, qui décrit dans un article récent qui aurait le plus de chances de réussite entre une personne qui va planifier avant de se lancer, et une autre qui va se lancer le plus vite possible, parfois à l’aveugle. Et selon lui, le deuxième aurait plus de chance de réussir. Ça rejoint un peu une idée déjà développée ici : il faut mettre un produit sur le marché le plus vite possible, afin d’avoir des retours. Il ne sert pas à grand chose de garder au chaud un produit jusqu’à ce qu’il soit parfait, car on a vite tendance à se retrouver la tête dans le guidon, ou se faire piquer l’idée… Je le rejoins donc sur cette analyse, et je conclurai par un extrait de son article :

« Je pense qu’il y a beaucoup plus à gagner à se mettre en danger plutôt qu’à tourner en rond autour de son clavier d’ordinateur en attendant que le miracle ne se produise… »

En savoir plus En savoir plus Source Source Illustration Illustration

2 réponses à “La brute et le planificateur face à la création d’entreprise”

  1. stan dit :

    Le mieux c’est la brute qui planifie une sortie très rapide de son produit !!!!
    🙂

  2. Siebmanb dit :

    Je pense que dans tous les cas il faut sortir le produit rapidement… Mais je pense qu’au-delà de la brute qui est meilleure que le planificateur, je pense même que le « culotté » sera le meilleur à ce petit jeu non ? Car il sera en mesure de faire des choses que d’autres hésiteraient à faire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *