Inclure une dimension caritative à un business model

Clem's Web http://theclemsweb.free.fr/

Dans le cadre de notre cours de création d’entreprises, nous avons à réfléchir à un business model pour notre site. A cette occasion, j’ai émis l’idée d’inclure une dimension caritative au business model existant.

A mon sens, une entreprise qui fait publiquement des dons à des associations apparaît comme une bonne entreprise aux yeux des clients. Il est évident que les dons ne sont pas là que pour attirer le client, mais il ne faut pas se voiler la face : donner est bien vu. Je me suis donc interroger sur la manière d’incorporer ces dons à un business model.

Je prendrai ici l’exemple d’un business model de site basé sur un forfait : disons 30€ par an par client pour l’accès à votre service. L’idée de base est de simplement donner disons 3€ de cette somme à une oeuvre, au nom du client. Mais je pense qu’il y a moyen d’impliquer encore plus le client dans ce don. Pourquoi ne pas choisir 3 associations ou oeuvres en rapport avec votre site, et proposer au client de choisir à quelle oeuvre il veut donner. Ainsi, la décision de paiement pour le service que vous proposez est associée à un don que le client a l’impression d’avoir décidé de faire. Pour pousser le concept encore plus loin, je me suis dis qu’il pourrait être intéressant de proposer au client de choisir l’oeuvre, mais aussi de choisir la somme : 1€, 2€ ou 3€ reversés l’oeuvre de leur choix parmi le panel. Ce qui vous laisse 29€, 28€ ou 27€.

Je pense que le paiement pour le service passe au second plan, et l’attention du client est focalisée sur ce choix. Il semble évident qu’il faudra calculer le prix du service sur la base que tous les clients décideront de donner 3€ aux oeuvres caritatives.

Je ne m’y connais pas beaucoup en marketing, mais j’ai l’impression que la démarche a du sens. Qu’en pensez-vous ? Devant ce genre de situation, quelle serait votre réaction ?

Illustration Illustration

3 réponses à “Inclure une dimension caritative à un business model”

  1. romm1 dit :

    Plus que du marketing, ce genre de démarche s’inscrit dans la Gouvernance d’entreprise. Tu devrais pouvoir trouver des infos en faisant une recherche sur la « responsabilité sociale des entreprises » si cela t’intéresse.

  2. Siebmanb dit :

    Oui en effet mais on est bien d’accord qu’aucune obligation n’existe, et que cette responsabilité est plus vis à vis des clients et employés. Et un site web a rarement une charte d’engagements par rapport à ça. Donc je m’interrogeais sur la manière de la mettre en place, et d’en tirer un profit maximal. Qu’en penses-tu ?

  3. André dit :

    Par contre je ne pense pas qu’on puisse qualifier une telle démarche d’entreprise de ‘morale’. J’entends ici qu’une démarche morale est définie comme l’action désintéressée, et qu’ici ça n’est pas le cas…
    Mais cela ne retire rien au bien fondé économique de l’opération!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *