Comment ne pas avoir honte de parler de son projet

Jean-Noël Chaintreuil http://jnchaintreuil.com/blog/
C’est avec plaisir que j’accueille Jean-Noël Chaintreuil sur ce blog ! Je ne le connais pas encore très bien mais mon passage par Paris cet été devrait combler ce manque. Il était tenté par l’écriture d’un article et je lui ai donc suggérer ce sujet. Cette question, qui peut troubler à première vue, fait suite aux évènements web auxquels j’ai assisté. Ma problématique était : comment ne pas se sentir « insignifiant » face à des gens ayant de vrais projets ou de vrais succès dans leur vie d’entrepreneurs. La réponse est simple : on s’en fiche ! Mais je vais laisser Jean-Noël développer sa pensée autour du problème.

Vous pouvez le retrouver sur son blog ou le suivre sur Twitter.

« Il n’y a pas de honte à perdre ou à échouer. La honte, la seule qui puisse nous faire honte est d’être inférieure à nous-mêmes. » [Alain Ayache]

(Crédit image)

Quand Bastien m’a posé cette question, je suis d’abord resté perplexe! Pourquoi avoir honte? Qui peut avoir honte de se lancer dans un projet d’entrepreneuriat ?

On aurait presque envie de dire, si tu as honte de ton projet, clôt le  dossier et rentre chez toi! Et pourtant, tout n’est pas si simple…

De manière simplifiée, la honte peut provenir de deux directions : l’une interne et l’autre externe.

1. On a honte par peur du jugement de l’autre sur soi.

2. On a honte par peur du jugement de soi sur soi.

(Crédit image)

Concernant le jugement de l’autre, je blâmerais notre bonne culture française où l’argent est sale nous conduit à cacher nos envies de liberté et d’indépendance, couplées bien entendu avec le rêve secret de toucher le jackpot.

Et je reste convaincu que cette notion de honte n’a pas de sens aux US où l’esprit d’initiative reste l’apanage des grands leaders.

A l’image des artistes bohèmes des années folles (Toulouse-Lautrec, Valadon…), être entrepreneur demande à penser hors de la boîte, à ne pas être un mouton, à ne pas suivre les diktats préétablis et donc, parfois, à bousculer et être critiqué.

Souvenez-vous, il y a quelques mois, l’initiative des entrepreneurs via jesuisunclown.com, qui mettait en avant leurs parcours assez atypiques et leurs projets hors-normes, qui avaient déclenché rires et quolibets. Et quand on voit le résultat, tout est là !

(Crédit image)

Concernant le jugement de soi, c’est avant tout généré par un manque de confiance en soi.

Pourquoi n’êtes-vous pas confiant en votre projet ? Avez-vous bien travaillé tous les points ? Vous êtes-vous entourés des meilleurs éléments ? Avez-vous répété (et répété) votre pitch, avant votre passage ?

Si oui, revendiquer haut et fort vos aspirations entrepreneuriales, levez la tête, sortez les épaules et avancez, sûrs de vos objectifs et de votre vision.

Si non, retour à la case départ et remontez les manches car la honte agit comme une petite aiguille de rappel et permet donc d’être plus pertinent ou plus précis dans son argumentaire.

(Crédit image)

Pour illustrer mes propos, je parlerais de deux exemples :

  • Le premier, d’une société américaine qui fabrique des os de poulet en plastique : vous savez ce petit os porte-bonheur que l’on s’amuse à séparer ! Qui aurait parié un cent sur le projet de Ken ? Auriez-vous eu le courage de vous lancer ? Auriez-vous eu honte ?
  • Le second est le célèbre livre de Richard Bach : Jonathan Livingstone. Ce petit goéland, épris de liberté, souhaitant avant tout voler pour voler et non pas pour se nourrir comme ses pairs. De la honte, de l’humiliation, de la moquerie mais sans faillir, il poursuivit son but, avec persévérance.

En définitive, ne pas avoir honte devrait résonner tel au credo dans tous les cours d’entrepreneuriat! Sortez des sentiers battus et innovez. Quoi que vous fassiez, il y aura toujours des détracteurs. Donc, si vous êtes confiants, foncez !

3 réponses à “Comment ne pas avoir honte de parler de son projet”

  1. Je viens de découvrir ton blog et à ma grande surprise : je suis contente de trouver ce type d’article concis et simple 🙂

  2. Thanks pour les renseignements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *